""Tu parles d'or" disait Lacan à Dolto. Et puisqu'il renversait, à juste titre, le proverbe "verba volent, scripta manent" en "les paroles restent, les écrits volent" pourquoi ne pas en accepter l'augure ? Que les images de Dolto s'effaceront, mais que sa parole restera, grâce à ce qui de ses écrits en porte la trace. " J-F de SAUVERZAC en juin 2008
Réalisation de Carole MAIRE

"Tel un acte de création à chaque fois renouvelé, il retrace pas à pas, les ressentis exprimés soit par mes toiles colorées, soit par ma "poïésis" de l'exil" C.M.

"Accueillir la dimension subjective, la particularité du sujet et permettre ainsi qu'il se trouve avec ce qu'il en est de sa responsabilité" 

Citation du livre "Rencontres, A la découverte vitale de soi, des autres et du monde."
de Marcelle Woerth et Mathilde Pelegri

"L'analyste, lui, tranche."
"Ce qu'il dit est coupure, c'est-à-dire participe de l'écriture, à ceci près que pour lui il équivoque sur l'orthographe."
"Il écrit différemment, de façon à ce que, de par la grâce de l'orthographe, d'une façon différente d'écrire, il sonne autre chose que ce qui est dit, que ce qui est dit avec intention de dire, c'est-à-dire consciemment, pour autant que la conscience aille
bien loin. "
"C'est pour ça que je dis que ni dans ce que dit l'analysant, ni dans ce que dit l'analyste, il y a autre chose qu'écriture."
Jacques Lacan "Le moment de conclure"   1977-1978
"Poïésis et Psychanalyse - poème : "Les quatre plumes à l'auberge des pins"  de Carole MAIRE (janvier 2014)

« Sueño quebrado »
Corte engañado, te observo manos desatadas?
Izquierda,Tu eres fea, derecha tu te callas.
En el espejo de arena, te sumerges en el interior,
Delimitado el odiado nudo del amor perdido,
Tu cuerpo unido y orgulloso, de la denegación de tu hermano,
Muesca de horror por otra parte aquí,
Te odio,
Cruzar la piel, te veo,
Malo y bueno , corro por tu Ley,
Madre de la que se querida,
Mares por otra parte donde miento tierra
Tu la más bella, tu vienes pulso bello,
De estos versos a pulso, tu sacas las alas
Para dar las risas de Todo,
Erelle por-encima Nosotro
Traduction en Castellano : Ximena GIL GARRO, Practicante de psicoanálisis (Asuncion, PARAGUAY)
Marisa WAICHMAN, Psicoanalista (Pilar Buenos Aires, ARGENTINE)
Marcela LENTI, Psicoanalista
(Buenos Aires, ARGENTINE)

« Les mots sont des vibrations sonores, les images des vibrations lumineuses, les sensations des vibrations de la chair, et en physique, une vibration est un espace ayant une existence réelle. Lorsque je prononce un son, un mot, je crée un espace vibratoire continu de ma bouche à votre oreille. Ce qui signifie que si nous ne vivions que dans des espaces vibratoires, si nous n’avions pas de corps, pas de matérialité, pas de toucher et pas d’yeux pour nous rendre compte, nous ne pourrions jamais nous vivre comme séparés les uns des autres ».
Citation de Françoise DOLTO « c’est la parole qui fait vivre »

"En passant de l'affirmation que le père est un signifiant
à celui qu'il est une métaphore, Lacan fait un pas qui noue
plus étroitement le père au langage et
plus précisément à la poésie"
« L'inconscient est structuré comme  la "Poïésie". »
"Transmettre la clinique psychanalytique"  Erik Porge

Poïésis en-vers la Psychanalyse
"De l'Un connu à l'inconnu"
" Moi, "la Poïésis", je parle"
Réelisation Carole MAIRE
Musique : Paco de Lucia concerto Aranjuez

Il s'agit de savoir ce qui, dans un discours, se
produit de l'effet de l'écrit.
Comme vous le savez peut-être - vous le savez en
tout cas si vous avez lu ce que j'écris - le signifiant
et le signifié, ce n'est pas seulement que la
linguistique les ait distingués. La chose peut-être
vous paraît aller de soi. Mais justement, c'est à
considérer que les choses vont de soi qu'on ne voit
rien de ce qu'on a pourtant devant les yeux, devant
les yeux concernant l'écrit. La linguistique n'a pas
seulement distingué l'un de l'autre le signifié et le
signifiant. S'il y a quelque chose qui peut nous
introduire à la dimension de l'écrit comme tel, c'est
de nous apercevoir que le signifié n'a rien à faire
avec les oreilles, mais seulement avec la lecture, la
lecture de ce qu'on entend de signifiant. Le signifié,
ce n'est pas ce qu'on entend. Ce qu'on entend, c'est
le signifiant.
Le signifié, c'est l'effet du signifiant.
"Jacques Lacan"   Livre XX - Encore (1972-73) p 45.
Sur l'interprétation de Yuja Wang  Chopin (Op. 64) MERCI !....

"En vérité, il n'y a rien à quoi l'homme, par son organisation, soit moins apte que la psychanalyse
"Un sens d'hier" de Carole MAIRE "Causelle ma plus belle histoire d'amour c'est vous"

Je pourrais prédire en quoi les prochaines éditions de cet ouvrage, s'il y en a, différeront du présent texte. Il leur faudra, d'une part, chercher un contact plus étroit avec le matériel copieux que représente la poésie, le mythe, l'usage linguistique et le folklore, il leur faudra, d'autre part, étudier en détail, les rapports du rêve et des névroses et des maladies mentales" S.FREUD dans "l'interprétation des rêves"